de 0 à 6 mois


De l’allaitement maternel

A la clinique où j’ai accouché, il n’y avait pas de berceau. C’est la nouvelle politique à Mada, car cela permet de rapprocher tout de suite la mère et l’enfant. Mon problème était que le matelas était incroyablement mou, que j’étais quand même crevée après l’accouchement et que j’avais peur d’étouffer le pauvre Roudou. Deux heures après la naissance, une sage femme débarque et me demande si le petit avait tété. Je lui réponds que non. Elle me dit qu’il ne faut pas trainer, me met le petit au sein et me dit de le réveiller toutes les deux heures pour le faire téter. C’était la galère, j’étais mal installée sur ce matelas mou, je me sentais hyper maladroite, mon mamelon gauche était ombiliqué mais le pire c’était la chaleur !!! Il faisait au moins 28° dehors et j’étais sous deux grosses couvertures ; c’était pour éviter que je prenne des gaz. En plus, on m’a ajouté un petit plaid sur les épaules car soit disant cela permet au lait de monter plus rapidement. (Avec du recul je dirai que c’est la tétée qui fait monter le lait plus rapidement … Bref)



Dysrythmies du soir

Qu’est ce que cette expression barbare ??? Je viens de la découvrir en lisant « le sommeil, le rêve et l’enfant » des Dr Marie Thirion et Marie Josephe Challamel. Cette expression désigne les pleurs du soir des nourissons qui s’observent généralement après 10 jours de vie. Ces pleurs indiquent que le bébé commence à distinguer le […]

Page 4 à 4: 1 2 34