• Accueil > Grossesse > Aliments interdits pendant la grossesse, quels sont-ils ?  

Aliments interdits pendant la grossesse, quels sont-ils ?  

Aliments interdits pendant grossesse

La grossesse est une des étapes les plus bouleversantes de la vie d’une femme. En effet, le corps change, et la façon de vivre également. Être enceinte est tout simplement incroyable. Sentir ce petit être grandir dans son ventre est extraordinaire, mais il faut prendre bien conscience que les responsabilités en tant que future maman ne sont pas à négliger. Parmi les précautions qu’il faudra dorénavant observer, il y a l’alimentation. En effet, pendant cette période il faudra faire attention au contenu de son assiette.

Les denrées crues, des aliments interdits pendant la grossesse

Pour commencer, le principal souci dans une alimentation non conforme lors de la grossesse est le risque de contracter une maladie. Le danger est d’autant plus grand, car le bébé est encore trop fragile. Il n’a pas encore de système immunitaire performant pour lutter contre les infections microbiennes. Il est donc important de ne pas manger n’importe quoi ou n’importe comment. Les aliments crus sont le plus à proscrire pendant la grossesse à cause du risque de listériose et de toxoplasmose. Cela concerne notamment plusieurs sortes de denrées, qui ne viendront peut-être pas à l’esprit de la future maman. On a entre autres :

  • Les œufs : ils figurent parmi les plus dangereux pour les femmes enceintes et leur bébé, s’ils ne sont pas cuits. La mayonnaise faite maison est également à éviter, car on utilise pour sa préparation des œufs crus. Certains desserts (glaces, crème…) sont aussi à bannir, toujours en raison de l’état des œufs inclus dans leur composition.

  • Le fromage au lait cru : ce sont d’une manière générale, les fromages à pâte molle (brie, camembert…). Petite recommandation même si la femme enceinte consomme du fromage à pâte pressée cuite, ou pasteurisée, il est conseillé d’enlever la croûte.

  • La charcuterie : toujours en raison de la viande crue utilisée pour la préparation des produits de charcuterie.

  • Les Tartares et les carpaccios de viande crue

  • Les sushis : à cause du poisson cru bien sûr

  • Les fruits de mer : ce sont des aliments à éviter tout particulièrement. Non seulement en raison de la présence de la bactérie qui provoque la listériose (la listeria), mais aussi, et surtout parce que l’on ne peut pas toujours savoir la fraîcheur des fruits de mer. Il vaut mieux être prudent face aux risques d’intoxication alimentaire.

Le thé et le café, des boissons à consommer avec modération

Le thé et le café comptent parmi les aliments à ne pas consommer durant la grossesse. On entend trop souvent qu’ils ne sont pas du tout bons, aussi bien pour la femme enceinte que pour le fœtus. En fait ce sont la théine et la caféine qui sont le plus à craindre. Ils sont tous les deux responsables de plusieurs désagréments comme la perturbation du sommeil, l’apparition de palpitations, la nervosité. Et dans des cas plus graves, ces deux éléments peuvent engendrer une naissance prématurée du bébé, ou encore une fausse couche.

Toutefois, que celles qui ne peuvent vivre sans café, ni thé, se rassurent, ces deux boissons peuvent bien être consommée, mais avec modération. En terme général, il est vivement recommandé de ne pas dépasser les 300 mg de caféine (qui est similaire à la théine) par jour. Pour information, voici, quelques proportions de caféine dans certaines boissons de tous les jours : 250 ml de café filtré (une tasse) contient 179 mg de caféine, 250 ml de thé noir en sachet (une tasse) est composé de 50 mg de caféine, 50 ml d’expresso contient 89 mg de caféine, et enfin, 250 ml de thé vert (environ une tasse) comporte 30 mg de caféine.

Par ailleurs, ce ne sont pas seulement le café et les variétés de thé qui sont à prendre en considération en termes de restrictions alimentaires lors de la grossesse. D’autres boissons sont également constituées de caféine. Ces boissons sont :

  • certaines boissons gazeuses comme le coca-cola (36 à 50 mg de caféine pour environ 335 ml)

  • les boissons énergisantes (180 mg pour 591 ml)

Le chocolat est aussi à consommer de façon modérée, car il faut savoir qu’une portion de chocolat noir de 28 g est composée de 19 mg environ de caféine. Le chocolat au lait en contient également (7 mg pour une portion de 28 g).

L’alcool, à éviter absolument

L’alcool est sans doute ce qu’il y a de plus important à éviter, et cela à n’importe quelle quantité. Même les bières dites sans alcool ne sont pas fiables, car la plupart du temps, elles en contiennent tout de même. Attention, il est souvent inscrit sur l’étiquette de ces boissons : moins 1 % d’alcool. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’alcool dedans. Les effets de l’alcool sont à craindre, principalement sur le fœtus. Les dangers concernent en général : l’accouchement prématuré, le retard de croissance, la malformation, la fausse couche, et aussi le syndrome d’alcoolisation fœtale qui se caractérise par des anomalies de la face et du système nerveux central du fœtus.




Ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment.