Les précautions à prendre lors de l’allaitement

Le lait maternel est le meilleur lait pour bébé. Riche en nutriments en vitamines, il apporte le nécessaire à bébé.

Pour éviter les infections…

L’allaitement est le meilleur moment qu’une mère puisse partager avec son enfant. Les deux y établissent un contact fusionnel. Cependant, pour éviter tous les risques d’infection, il est conseillé de prendre quelques précautions. Après chaque tétée, il faut laver soigneusement votre mamelon, avec un coton imbibé d’eau distillée. Le séchage doit aussi être rigoureux. Il existe des crèmes spéciales pour l’allaitement qui préviennent ce genre de désagréments. Optez pour les crèmes grasses, à base de glycérine. Cela permet d’éviter les crevasses. Dans le cas où vous remarquez des rougeurs, ou que vous subissez des douleurs au niveau de vos seins, il est recommandé de consulter un médecin. Ce dernier décidera si vous devez continuer ou stopper l’allaitement.

Les bons aliments

Il faut éviter les régimes lorsque vous allaitez. Mangez équilibré et sain : privilégiez les légumes verts, les fruits de saison : une belle salade printanière, ainsi qu’une salade de fruits chaque jour feront l’affaire. Mais il faut éviter ou, à la rigueur, limiter les plats à base de soja, car ils sont susceptibles d’avoir des effets indésirables sur le nouveau-né. Quant aux boissons, consommez en grande quantité de l’eau minérale, les jus de fruits et les yaourts à boire. Il faut bannir à tout prix les boissons excitantes telles que l’alcool, le thé et le café : ils peuvent passer dans le lait de bébé, et l’exciter. Fumer est aussi interdit lorsque vous allaitez : la nicotine réduit la durée du sommeil de bébé.

Et les maladies ?

Si vous avez attrapé la grippe, ou que vous souffrez de fièvre, vous pouvez toujours continuer à allaiter. En effet, ces infections bénignes sont sans danger pour la santé de bébé. Les antibiotiques et les antalgiques vous aideront à passer le cap. Toutefois, il faut bien lire la notice : certains médicaments sont déconseillés lors de l’allaitement. Mais si vous avez un quelconque doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien et votre médecin. N’abusez pas de médicaments inutiles : prenez-les uniquement en cas de douleur intense ou une nécessité.




Ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment.

neque. at elementum efficitur. libero ut