Comment aider un enfant atteint de dyslexie à la maison ?

enfant dyslexique
De nombreux parents éprouvent des difficultés à savoir comment aider un enfant dyslexique à la maison. Suite à COVID-19, ce défi s’est accru à mesure que les écoles passent à l’enseignement à distance et que les responsabilités des parents en matière d’enseignement et d’apprentissage mixte augmentent.
Il existe de nombreuses activités et approches scientifiquement fondées pour aider un enfant dyslexique à la maison. Voici nos cinq principales activités :

Fournir une structure et une routine

Saviez-vous qu’environ 5% des enfants sont dyslexiques ? Malheureusement, les parents peuvent ne pas obtenir tout le soutien dont ils ont besoin de l’école de leur enfant.
Les travaux scolaires peuvent être stressants, surtout pour un enfant souffrant d’un trouble de l’apprentissage, mais ce n’est pas forcément le cas.
La structure et la routine sont extrêmement bénéfiques dans l’éducation d’un enfant, surtout s’il est dyslexique.
Commencez par établir un horaire fixe et un espace dédié aux travaux scolaires à la maison.

Divisez l’école, les devoirs et la pratique en plusieurs parties afin de leur offrir des pauses mentales pour se ressourcer.
S’ils sont capables d’écrire lisiblement, encouragez leur autonomie en leur demandant de prendre des notes sur leurs devoirs de lecture, en enregistrant les questions pour une discussion de suivi.

Félicitez-les pour leurs notes et leurs résumés qui reprennent les points importants.
Enseignez des habitudes d’organisation telles que l’écriture des tâches et des devoirs dans un agenda et le classement des notes de classe dans des dossiers. Enfin, créez une séparation entre l’école et la maison en rangeant tout le matériel scolaire à la fin de la journée scolaire prévue.

Développez la curiosité de votre enfant pour les mots

Faites équipe avec votre enfant pour découvrir au moins un mot par jour en utilisant la méthode d’enquête sur les mots, une approche de l’étude des mots qui cimente les liens entre le sens et les modèles d’orthographe.
Travaillez avec votre enfant pour créer une somme de mots en divisant le mot en plusieurs parties : préfixe, suffixe et base et en discutant de la signification de chacune d’entre elles.

La méthode de Sequoia Education s’y prête bien car elle ne sollicite pas lourdement la mémoire de travail ni la vitesse de traitement, de sorte que les élèves qui, autrement, pourraient résister à l’étude des mots, l’apprécient souvent et y excellent

Utiliser un programme d’exercice ludique

Pour acquérir des compétences en lecture, en orthographe et en écriture, les étudiants dyslexiques doivent suivre un programme soutenu par la recherche.
L’approche de l’alphabétisation structurée (AKA, Orton-Gillingham) est soutenue par plus de trois décennies de recherche, ce qui en fait « la norme d’or » pour enseigner la lecture et l’orthographe aux étudiants.

C’est non seulement la méthode la plus efficace pour les étudiants qui ont du mal à lire et à orthographier les mots, mais c’est aussi la méthode la plus efficace pour enseigner les bases de l’alphabétisation à tous les étudiants.
Cette approche multisensorielle fait de l’apprentissage un processus actif, reliant les sons aux lettres et donnant un sens à l’orthographe. C’est ainsi que l’on apprend à un enfant dyslexique à lire et à orthographier de manière plus automatique et plus fluide.

Penser différemment quand il s’agit de la pratique de la lecture

Nous avons tous entendu le dicton « on s’améliore avec la pratique », et dans la vie, nous avons tous vu que c’est vrai. Les neurosciences confirment que la pratique régulière est un élément crucial dans l’apprentissage d’une nouvelle compétence.
Encouragez la pratique de la lecture en dehors de l’école et des devoirs en utilisant d’autres sources comme les blagues, les bandes dessinées, les romans graphiques et les livres de cuisine.

De plus, il arrive que les élèves qui ont lu des livres en papier toute la journée soient plus attirés par la lecture en utilisant la technologie.
Envisagez de les laisser jouer à des jeux sur leur ordinateur portable ou leur tablette pendant un certain temps après avoir terminé un devoir de lecture, afin qu’ils aient envie de lire pour jouer.
Envisagez de motiver votre adolescent dyslexique en mettant à profit le temps qu’il passe sur les médias sociaux. Il lira des légendes et des commentaires sur les personnes et les choses qui l’intéressent.

Discutez avec lui de ce qu’il lit et de ce que cela signifie. Cela aidera également votre enfant à réaliser que, bien que l’information soit partout, une lecture et une réflexion attentives sont souvent nécessaires pour une compréhension complète.

Utilisez les technologies d’assistance à votre avantage !

La technologie d’assistance s’est considérablement améliorée en qualité et en quantité au cours des dernières années.
En revanche attention, c’est un outil pédagogique de compensation et non de rémédiation.
L’une des grandes ressources est la fonctionnalité de synthèse vocale que l’on trouve sur la plupart des ordinateurs, tablettes et téléphones et qui permet de lire un texte à voix haute.

Parmi les autres outils intéressants, citons les livres audio, la prédiction de mots, la vérification orthographique (en particulier ceux qui vérifient au niveau de la phrase et détectent les fautes d’orthographe de mots comme « leur » et « là »), et les organisateurs graphiques électroniques.
Aider un enfant dyslexique à la maison peut sembler écrasant, mais quelques organismes comme France Dyslexia existent pour vous aider !




Ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment.

adipiscing velit, ultricies commodo mattis vulputate, elit. facilisis vel, odio libero Lorem