Punition pédagogique, est-ce vraiment efficace ?  

Punition pédagogique

Il est reconnu que la punition est une pratique pérenne à l’école. Pourtant de nos jours, les éducateurs n’optent pratiquement plus pour cette pratique. En effet, sa valeur éducative et son efficacité sont de plus en plus contestées.

Néanmoins, elle a acquis un caractère institutionnel dans bon nombre d’écoles. En tout cas, elle ne présente pas la même fréquence ni la même sévérité. Mais, la question est de savoir si la punition pédagogique est efficace.

Pourquoi utilise-t-on les punitions à l’école ?

Bêtises de la pire espèce, mauvaises notes, désobéissance répétée, comportement tout à fait inacceptable, refus en tout genre… les enseignants se trouvent confrontés à certaines situations, parfois exceptionnelles, où la nécessité de sévir se fait sentir. À l’école comme à la maison, le fait de punir les enfants semble être un moyen efficace pour maîtriser les écarts de la jeunesse en cas d’insolence ou de désobéissance.

La punition permet de faire respecter les règles ou encore de se faire obéir. C’est un moyen de le mener vers le droit chemin. À vrai dire, il apprend à distinguer le mal du bien. Il est vrai que la punition est inscrite dans le règlement intérieur d’une école. De cette manière, elle répond à un manquement de devoirs mentionnés.

C’est le devoir des adultes d’aider les enfants à se socialiser. D’où l’importance de dire non et d’être capable d’imposer les limites. Ainsi, ils doivent savoir qu’un manque de respect des règles peut entraîner une punition ou une sanction. Répéter la règle n’est pas suffisant. Il est primordial de leur expliquer le bien-fondé de ces règles. Ils doivent aussi comprendre que ces limites existent pour les protéger et non pas pour le plaisir de punir.

Éducation des enfants : les différents types de punitions

À titre de rappel, la punition pédagogique est une sanction donnée à un élève en cas de non-respect de certaines règles comme le manque de travail, l’indiscipline… Elle existe depuis toujours en milieu scolaire. Cependant, elle présente actuellement des changements, à l’image de la punition dans la famille. La punition pédagogique a pour but de décourager l’élève à recommencer. L’école utilise encore toutes sortes de punitions. À l’instar de :

  • L’humiliation:

      Le but avec l’humiliation est de vexer l’élève en ayant recours à la complicité des autres. Celui-ci peut donc être mis au coin. Ce qui peut provoquer un sentiment de honte. Alors, l’élève puni ne risque plus de recommencer.

  • Les châtiments corporels:

      Rares sont les écoles qui appliquent ce type de punition de nos jours.

  • La contrainte:

      Il existe plusieurs méthodes de contrainte. À savoir l’exclusion de l’élève hors de la salle de classe, la privation totale ou partielle d’une récréation, l’exclusion temporaire ou bien définitive, la recopie de lignes un certain nombre de fois et la rétention.

La punition pédagogique est-elle vraiment effective ?

Une sanction ne doit pas être donnée en fonction de l’acte commis. Il est nécessaire de prendre en considération la personnalité de l’élève ainsi que du contexte de la situation. Il faut de même donner une punition proportionnelle au manquement constaté. Autrement dit, la punition donnée ne doit pas avoir un rapport avec les antécédents de l’élève en matière d’indiscipline.

À noter qu’une punition juste doit impérativement être expliquée à froid à l’élève, voire même ses parents. Ceci permet d’éviter l’incompréhension et le sentiment d’injustice. Une punition pédagogique est un moyen utilisé pour permettre à l’élève de prendre conscience de ses actes et devenir plus responsable à l’avenir. Il faut savoir qu’une punition efficace est une punition expliquée, pensée, et mesurée.

Pour ce faire, il est essentiel de se mettre à la place de l’enfant. Étant puni, l’enfant peut ressentir de la rancœur. Il aura donc envie de prendre sa revanche à la prochaine confrontation. C’est la raison pour laquelle les enfants punis refusent la plupart du temps la soumission. En conclusion, si la punition est faite pour contraindre, elle risque d’encourager des attitudes d’opposition chez l’enfant.




Ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment.

nunc commodo venenatis ipsum Donec venenatis, ut risus. libero commodo libero libero.