Pourquoi il ne faut pas plonger Sophie la Girafe dans l’eau

Les réseaux sociaux mettent beaucoup d’énergie à se saisir d’informations pouvant faire le buzz et à répandre des rumeurs. Par contre, lorsque ces rumeurs se révèlent infondées ou pour le moins très exagérées, ils ne mettent malheureusement jamais la même énergie au service du démenti.

a0efad7845_90416_shutterstock-sivanadar

Sophie la Girafe n’aime pas l’eau

Quelques polémiques se sont répandues sur les réseaux sociaux à propos de moisissure sophie la girafe. Non seulement il a été démontré entre-temps par des spécialistes toxicologues que ces moisissures, si elles existent, ne sont absolument pas dangereuses pour la santé des petits enfants. Elles proviendraient d’une immersion accidentelle dans l’eau et non de la composition même du jouet.

Ce qui plaide pour la sécurité de Sophie la Girafe, c’est sa fabrication artisanale même après 56 ans d’existence, la localisation de sa fabrication purement française du premier jour à aujourd’hui, sa conformité à toutes les normes européennes et même au-delà, sa composition 100 % naturelle en caoutchouc issu de l’agriculture biologique de l’hévéa, ses pigments de qualité alimentaire strictement contrôlée, l’absence totale de plastique dont les composants révèlent de plus en plus de problèmes.

Sophie la Girafe peut continuer à faire la joie des tout petits

Malgré l’innocuité prouvée scientifiquement par les toxicologues, le fabricant de Sophie la Girafe a procédé à tous les tests nécessaires et il est même allé bien plus loin pour rassurer les parents du monde entier où ce jouet mythique est distribué. Il a notamment mis en avant sur sa notice d’utilisation que le seul problème de Sophie la Girafe est qu’elle n’aime pas se baigner.

Il est fortement déconseillé de l’immerger dans l’eau qui pourrait s’introduire dans le petit trou destiné à émettre son petit sifflement qui amuse tant le bébé dont les éclats de rire attendrissent parents et proches. S’il n’y a eu aucun problème avéré avec Sophie la Girafe depuis 1961, date où elle a vu le jour chez un fabricant français, on peut affirmer en toute quiétude qu’on peut continuer de l’offrir aux tout petits en toute confiance, d’autant plus que la totalité de sa fabrication se fait toujours encore de façon artisanale dans des ateliers français.

A l’heure où la plupart des jouets proviennent de destinations difficiles à tracer, Sophie la Girafe reste une valeur sûre, mais une fois pour toutes, elle ne veut rien entendre quand il s’agit de se baigner, alors qu’elle aidera toujours volontiers les bébés du monde entier à faire leurs dents.




Ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Nullam luctus eget dolor. suscipit odio sem, ultricies Praesent quis, mi,