Le développement du langage

Au fur et à mesure que le bébé grandit, les parents s’émerveillent toujours devant les progrès que leur enfant fait au niveau du langage. Vers trois mois, le bébé émet des voyelles du genre « oh, areu ».
Ces sons constituent généralement des réponses pendant les périodes de jeu ou les repas, mais on peut également les entendre lorsque le bébé est tout seul dans son berceau ou au moment du change.
Vers six-huit mois, les rythmes du langage s’enrichissent. Le bébé continue à expérimenter ses vocalises et prononce quelques consonnes. On commence même à entendre les « mamama », « dadada », « bababa ». Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’à ce stade, ces mots ne sont pas encore destinés à une personne appropriée. A un an, le bébé parle dans un flot de mots incompréhensibles, mais il est capable d’attribuer « mama » et « dada » ou « papa » à la bonne personne. L’enfant peut s’aider en montrant du doigt ou en faisant des gestes. Et de toute façon, il accompagne ses mots par des expressions du visage et des mouvements des yeux. Les gestes et surtout le doigt tendu, deviennent des signaux évidents de communication. Quand l’enfant veut attirer votre attention ; il va tendre le doigt et vocaliser. Il répond même à des petites ordres comme « donne moi ça » ou « fais moi un bisou ».
D’autres progrès incroyables viendront encore dans les prochains mois, mais pour pouvoir stimuler le langage du bébé, il ne faut surtout pas hésiter à lui lire un livre, à lui montrer des images, et même regarder la télé de temps en temps et nommer les différents objets ou personnage que l’on voit. Le langage est important dans le développement d’un enfant. A chaque parent de faire le nécessaire pour stimuler cette étape importante.




Ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Aliquam nec dapibus id, efficitur. et, libero. lectus neque. fringilla