Comment devenir baby-sitter ?

devenir-babysitter

La nounou, le baby-sitter ou la garde d’enfant est toute personne qui assure la sécurité, le confort et le bien-être des enfants à sa charge. Les petits enfants sont sous sa responsabilité pendant l’absence des parents. Ce métier épanouissant et enrichissant offre non seulement des avantages mais de multiples opportunités d’embauches.

Baby-sitter : un métier fascinant

Être baby-sitter est un métier à part entière. Il ne consiste guère à surveiller seulement un bébé alors que les parents profitent d’une belle soirée. La ou le baby-sitter veille au bien-être des enfants sur plusieurs plans à savoir physique, psychologique et intellectuel. Il nourrit les enfants, s’assure de leur sécurité et les accompagne dans leur développement psychomoteur. Il prend en charge les nourrissons, les jeunes enfants, les bébés, les jeunes adolescents, les enfants handicapés ou souffrant de maladies. Il travaille le plus souvent au domicile des parents à moins qu’il s’agit de sorties ponctuelles. Ses tâches sont accomplies suivant les règles édictées par les parents et proposées dans l’offre d’emploi baby sitting.

Les qualités nécessaires pour devenir Baby-sitter

Pour exercer convenablement en tant que baby-sitter, il faut de la patience. Il est capital d’être le maître de ses émotions, d’être poli et respectueux de la clientèle et des enfants à charge et de leur cadre de vie. Il est capital de respecter les règles prescrites par les parents. Il faut être consciencieux, discret, tolérant, pédagogue et pouvoir anticiper dans certaines circonstances. Pour mieux encadrer les enfants, il est primordial d’instaurer avec les parents une véritable relation de confiance. Un bon baby sitter doit maîtriser les gestes de premier secours, les bases de la psychologie enfantine, la sécurité domestique et les techniques d’éveil. Les notions de relation entre l’enfant et l’environnement sont aussi indispensables.

Les formations nécessaires pour devenir baby-sitter

Pour être baby-sitter, il n’est nécessaire d’avoir un diplôme ou un agrément. Néanmoins, il est possible de suivre certaines formations spécialisées. On peut citer le certificat de qualification professionnelle de la garde d’enfant du niveau CAP-BEP, le CAP/BEP des carrières sanitaires et sociales ou de la petite enfance, une formation de prévention et secours civiques de niveau 1 pour pouvoir gérer les accidents et les situations d’urgence, le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur, le CQP ou le titre d’assistant de vie aux familles. Il est possible de devenir un bon baby-sitter avec les formations d’assistant maternel, de puériculteur ou de pédiatre. Certaines expériences pourront donner un plus au CV comme : l’obtention d’un BAFA complet ou pas, le fait d’avoir suivi une formation aux premiers secours, un stage en crèche ou dans une structure qui accueille des enfants, et les expériences d’encadrement d’enfants auprès de colonie de vacances ou scouts…




Ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment.