Mère célibataire, vos droits sur l’allocation

Maman et son fils

Actuellement, il est de plus en plus courant de voir des cas de mère qui se retrouvent seules à élever leurs enfants. Cette situation découle de diverses raisons, mais le fait est que ce n’est pas tous les jours simples pour ses mamans solos. Elles essaient tant bien que mal d’élever leurs bouts de chou dans les meilleures conditions possibles pour que ces derniers n’aient pas à en souffrir. La difficulté au quotidien réside dans les contraintes financières. En effet, une mère célibataire peut avoir du mal à joindre les deux et à subvenir aux besoins du foyer. C’est notamment pour résoudre cette situation que des allocations ont été mises en place par le gouvernement.

Les conditions pour obtenir l’allocation pour mère célibataire

Dans la majorité des cas, les aides financières sont les bienvenues pour les mamans qui élèvent seules leurs enfants. Ces allocations leur viennent en aide dans le règlement des factures, mais aussi pour les divers frais (santé, scolarité…) relatifs aux besoins de leurs petits. Afin de pouvoir bénéficier de ces subventions salvatrices, quelques conditions sont requises.
D’une part, des critères sont exigés de la part des enfants pris en charge par la maman solo. Le gouvernement tient notamment compte du fait qu’ils ont moins de 20 ans, qu’ils ne perçoivent pas d’allocations sociales, et qu’ils sont à la charge permanente et effective du parent qui demande l’allocation. Ensuite, si l’enfant exerce une activité rémunératrice, son salaire net mensuel ne doit pas dépasser 893,25 €.
D’autre part, la mère qui veut accéder à l’aide du gouvernement doit supporter seule la charge des enfants. L’autre parent peut donc soit être inconnu (ou qu’il ne reconnaisse pas l’enfant), soit décédé. Il peut aussi arriver que la maman célibataire ne soit pas totalement privée de l’aide de l’autre parent. Dans ce cas, l’allocation sociale peut lui être versée, si et seulement si elle ne reçoit pas de pension alimentaire ou que celle-ci a un montant inférieur au montant de l’allocation en question.

Des aides selon le profil de la maman solo avec enfant(s)

L’allocation de soutien aux mères célibataires peut être de plusieurs types. L’accessibilité à chacune est réglementée selon le profil de la maman solo. On a entre autres :

  • La Prestation d’accueil du Jeune Enfant ou Paje : elle est réservée aux mères qui ont un faible revenu. Le plafond fixé pour cette ressource est le même que celui d’un couple marié dont les conjoints ont un emploi. Le Paje est versé de manière mensuelle à compter du premier jour du mois suivant la naissance de l’enfant, et cela, pour une durée de trois ans en tout.
  • L’Aide à la garde d’enfant pour parent isolé ou Agepi : qui est versée par Pôle Emploi aux mamans qui sont inscrite au sein de l’établissement. L’Agepi vise à donner aux parents isolés, l’occasion de faire garder un ou plusieurs enfants âgés de moins de 10 ans, lorsqu’ils retrouvent un travail.
  • L’ASF ou Allocation de soutien familial est quant à elle débitée par la Caf pour les mamans solos, peut importe leurs ressources mensuelles et ce, jusqu’à ce que l’enfant ait atteint 20 ans.



Ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment.