Rumeurs et vérités sur Sophie la girafe

Peu importe l’époque à laquelle nous sommes nés, la plupart des gens ont sans doute connu durant leur enfance ce jouet mythique qu’est Sophie la girafe. Rien ne semblait menacer le succès phénoménal de Sophie jusqu’à ce qu’une polémique sur le web ne ternisse l’image de ce jouet légendaire. Ces derniers temps, le célèbre jouet fait face à plusieurs détracteurs qui remettent en cause les normes de sécurité respectées par ses fabricants suite à une histoire de moisissure retrouvée dans un modèle de Sophie la girafe. Ce jouet est-il donc vraiment toxique ou bien s’agit-il tout simplement d’une intox exagérée par les médias et les réseaux sociaux ?

Bien suivre les consignes de sécurité

Si depuis 1961, Sophie la girafe a empilé les succès sans incident, il se trouve que depuis quelques années, ce jouet légendaire est la cible d’attaques concernant des risques d’intoxication pour les enfants. Mais vu les démentis qui se suivent à chaque polémique, il est tout simplement fort de constater que même si les risques d’intoxication ne sont nullement fondées. En effet, avant de dire que Sophie la Girafe contient de la moisissure sur le web, les parents qui affirment avoir découvert de la moisissure dans le jouet n’ont sans doute pas jugé utile de jeter un œil aux consignes d’utilisation. En effet, il est expressément mentionné sur chaque modèle que le jouet ne doit pas être immergé dans l’eau. En réalité, il suffit juste de passer un linge propre et humide pour laver le jouet. Dans ce cas, est quelques peu idiot de se plaindre pour des moisissures après avoir consciemment enfreint ces consignes.

Le danger des informations sur le web

Le problème avec les réseaux sociaux, c’est la désinformation liée à des publications très nombreuses et peu vérifiées donc difficiles à gérer vu que pratiquement tout le monde peut librement y partager son opinion sans censure ni contrainte. Pourtant, il faut toujours faire très attention car vu l’intensité du trafic sur le web, les informations sont partagées à une vitesse phénoménale bien avant qu’elles fassent l’objet d’une confirmation officielle. Et une fois que l’info devienne virale sur le web, même un démenti médiatique peine à rétablir la vérité sur le sujet. Voilà donc le véritable danger de ces affirmations gratuites…
En paraissant anodines, elles peuvent facilement nuire à la réputation d’une personnalité célèbre ou d’une marque de fabrique, comme ce fut le cas pour Sophie la girafe. Il est donc toujours utile de fonder son jugement sur des sources fiables et de bien analyser avant de partager quoi que ce soit.




Ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment.

velit, diam venenatis, ante. Donec Curabitur at dictum commodo Phasellus libero